Image
Dana Al Hajji
Dana Al Hajji a 38 ans. Après une licence en droit, elle se forme au métier de comédienne au cours Florent ainsi qu’à l’Institut d’Etudes Théâtrales de Paris III où elle obtient une licence. Elle rencontre Catherine Gandois et rejoint son collectif d’acteurs et d’auteurs. A Marseille, elle travaille avec Karine Fourcy, Florence Lloret et Michel André. Elle joue dans Utopia, tous des Barbares, une mise en scène de Marie Lellardoux pour la compagnie émile saar. Elle intègre la compagnie l’Individu en 2014 et joue notamment dans « Notre songe ».
Parallèlement à son métier de comédienne, elle s’intéresse de près à la pédagogie et obtient le diplôme de formatrice FLE (français langue étrangère) et lutte contre l’illettrisme. Elle exercera ce métier durant 3 ans avant de revenir au plateau. Elle développe et encadre les activités pédagogiques de la compagnie depuis 2014.
Image
François-Dominique Blin
Né en 1974. Formé à la faculté des sciences du sport à Lille, il
travaille dans l’événementiel sportif, devient skipper puis
commercial, avant de se tourner vers le métier de comédien,
en 2011. Il participe aux ateliers de recherche et de création
de La Cité Maison de théâtre, à Marseille. Il rencontre la
compagnie l’Individu en 2012. François-Dominique est
également acteur pour le cinéma et la télévision.
Théâtre : Sauve qui peut de Chaz – MeS Arnaud Aldigé /
Le(s) visage(s) de Franck de Charles-Eric Petit / Chakaraka
de Sylvain Mavel & Eric Cron – MeS : Michel André / Faisons l’histoire / La Cité Maison de Théâtre – MeS
Michel André & Franck Gazal / Faites l’amour avec un Belge de Michael Dufour – MeS Jacques Rives…
Cinéma : Arrêtez-moi là de Gilles Bannier / La dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil de Joann
Sfar / La prochaine fois je viserai le coeur de Cédric Anger / Une fleur à l’horizon de Matthieu Wassik /
Un homme à la hauteur de Laurent Tirard / Ne vois tu rien venir ? de Nicolas Suzanne
Télévision : Candice Renoir – Pascal Lahmani - Raphaël Lenglet / Capitaine Marleau –Josée Dayan /
Contact – Elsa Benett et Hyppolite Dard / Crimes à Martigues – Claude-Michel Rome / Caïn – Bertrand
Arthuys & Thierry Petit / J’ai épousé un inconnu – Serge Meynard / La Stagiaire – Stéphane Kappes /
Tandem - Christophe Douchant, Bénédicte Delmas, Jason Roffé …
Image
Amélie De Vautibault
Après une formation en Histoire de l’art à l’Université d’Aix et de théâtre au Conservatoire de Marseille avec Christian Benedetti elle devient comédienne durant de nombreuses années. Elles sont faites de rencontres riches, singulières et voyageant beaucoup elle ouvre ses horizons.
Elle découvre ainsi la danse contemporaine, le clown, puis le conte et la marionnettes….
Différents publics commencent à l’intéresser, celui des enfants, des ados, et de manière plus générale, ceux qui ont moins accès à l’art du théâtre.
Elle rejoint la compagnie en 2016 en tant qu’intervenante pour l’action « Prise de parole et écriture d’un discours ».
Image
Martin Kamoun
Né en 1979 Martin Kamoun, comédien, s'est formé auprès de son père, Jean-Louis Kamoun, avant d'intégrer l'ERAC en 2000-2003. Au sein de cette école il travaille avec Jean-François Sivadier, Nadia Vonderheyden, Alain Gautré ou encore Thomas Ostermeier. Il travaille ensuite avec plusieurs metteurs en scène marseillais dont Françoise Chatôt, Andonis Vouyoucas, Ivan Romeuf, mais également avec la Cie Il est une fois avec laquelle il joue plusieurs pièces de Pagnol. Membre actif de la Cie l'Individu depuis 2011, il participe à la création d’œuvres écrites et mises en scène par Charles-Eric Petit ainsi qu'à l'action éducative et culturelle mise en place par la Cie dans les collèges et lycées ``Prise de parole et écriture d'un discours``. Il intègre également la Cie Mascarille en 2016, et la Cie Dans la cour des grands - randonnées théâtrales en 2018.
Image
Charles Eric Petit
Né en 1978. Formé au Conservatoire de Tours et à l’ERAC (2002/2005), il est membre actif et fondateur de la Cie l’Individu, auteur et metteur en scène des projets qu’elle engage.
En 2013, il est intervenant à l’école Régionale d’Acteur de Cannes auprès des élèves de 2ème année avec lesquels il met en espace le texte Transitions, d’Arthur Palyga
Comme acteur, il a travaillé avec Catherine Marnas, Roméo Castellucci, Alain Françon, Georges Lavaudant, Ludovic Lagarde, Antoine Caubet, Renaud-Marie Leblanc, Thomas Fourneau, Alexis Moati, Françoise Château…
Au sein de la Cie l’Individu, Il écrit et met en scène Le Fruit de La Discorde en 2005, Le Di@ble en Bouche en 2006, Notre Dallas et La Chambre de Sue Ellen en 2009. Il met en lecture Le Petit Traité de Scissiparité d’Henri-Pierre Jeudy et Maria Claudia Galera dans le cadre des Soirées Manifesten, à Montévidéo, à Marseille en mai 2010. Entre 2011 et 2013, il travaille à partir du Songe d’une Nuit d’Eté comme oeuvre de référence aux projets que la compagnie engage. Il crée ainsi Perçu (variation autour de la figure de Puck) en 2011, Le Quadrille amoché et Le(s) Visage(s) de Franck en 2012 ainsi que Notre Songe en 2013 et Acteur(s) ou le Cauchemar d’un Jour d’Hiver et Pinoncelli (je pense donc je chie),en 2016.
Il est aussi l’auteur de : L’Amour heureux ?, La Perle fendue, L’Arracheur de Dents, Dînette, Expédition, Le Fruit de la Discorde, Le Diable en Bouche, Insouciance, L’Entropique, Triade, Le Plaisir ne fait pas le Bonheur, Indomptable, Parle-moi d’Amour, Spleen Désire, Notre Dallas et Le Quadrille amoché.
Image
Selma Reda
Après une première carrière
d’urbaniste, Selman Reda devient
comédien. Il a commencé son parcours en
tant qu’amateur et ce n’est qu’après
plusieurs années de pratique qu’il décide de
se professionnaliser. Il collabore et
travaille depuis plusieurs années avec des
théâtres et différentes compagnies dans une
relation à plusieurs dimensions. Il est très
attaché à l'écriture à partir du réel, démarche
selon lui qui consiste à proposer au public de
tourner son regard vers des enjeux
importants, ainsi que mettre au menu de la
scène des sujets dont la pertinence est vive
et actuelle, qui sont induits par la rencontre
de l'autre dans sa propre réalité.
« J'ai tant de relations d'amour avec le théâtre, tant de projets que j'aime, tant de textes à écrire,
l'écriture je l'explore sous toutes ses coutures, je m'efforce de rester relié aux questions
d'aujourd'hui. Pour toutes ces amours, je joue, je mets en scène, j'écris, je téléphone, je vends, je
comptabilise, je règle les projos… ».
Selman Reda.
Image
Yann Synaeghel
Une première vie de footballeur professionnelle dans laquelle existe déjà la musique, une pratique
pluridisciplinaire de celle-ci accompagnée de l'écriture tantôt en français, tantôt en anglais. Auteur,
compositeur, interprète, Yann Synaeghel monte différentes formations dont un duo trompette guitare
accompagnant ses chansons à texte qui tournera quelques années, il participe également à plusieurs
pièces de théâtre.
``La musique, et le mot, comme
un trait qui souligne, qui pointe,
qui porte, qui fuit, qui zigzague,
se perd, mais qui reste tracé
dans le présent, là sous nos
yeux. Je recherche la
spontanéité, une authenticité, un
jet qui se nourrit en moi mais
ancré dans l'instant présent.
Cette musique est humble, à
l’écoute, un jeu d'équilibristes
entre écriture et place à
l'imprévu, l'imperceptible``.
Yann Synaeghel