FAIRE FEU DE TOUT, FI DE RIEN

La Compagnie lʼIndividu, en majorité constituée dʼanciens élèves de lʼEcole Régionale dʼActeurs de Cannes (ERAC), travaille essentiellement à partir de textes écrits et mis en scène par Charles-Éric Petit.

 

A lʼoccasion dʼune première résidence au Théâtre des Bernardines, elle y crée Le Fruit de la Discorde en 2005, puis Le Di@ble en Bouche en 2006/2007. En 2008/2009, elle crée Notre Dallas au Théâtre Gyptis. Une autre forme satellite, La Chambre de Sue Ellen, a vu le jour cette même année. En janvier 2011, Perçu est créé aux Bancs Publics. En Mai 2012Le Quadrille amoché est crée au Théâtre Gyptis. Guillaume Clausse et Florian Haas mettent en scène leur premier spectacle, Le Marin, en Mars 2013 aux Bancs Publics. En Avril 2013 est crée Le Songe d’une Nuit d’Été,réécrit et mis-en-scène par Charles-Eric Petit, au Théâtre Gyptis.
La direction artistique de la Cie est assurée par Charles-Éric Petit. Sa direction administrative et technique par Yann Loric.

En dix ans la Cie lʼIndividu a joué au Théâtre des Bernardines, au Théâtre du Gymnase, au Théâtre Les Argonautes, à Montévidéo, aux Bancs Publics, à la galerie HO, au Théâtre Gyptis et au Théâtre du Petit Matin, à Marseille ; au JTN, à Naxos Bobine, aux Ateliers Berthier / Théâtre de lʼOdéon, à Paris ; au Théâtre Monsabré à Blois ; au TNN, Centre Dramatique National de Nice ; à la Tannerie, à Barjols ; au Théâtre la Licorne à Cannes ; au 3bisf, et au Théâtre Antoine Vitez à Aix-en-Provence ; au Théâtre de la Colonne à Miramas, à Vilar, à Montpellier ; au Théâtre Mac Nab, à Vierzon ; à la Scierie de Munster ; au Théâtre National de Skopje, en Macédoine ; au Centre Culturel franco- portugais de Lisbonne et à la Casa Conveniente à Lisbonne.

A lʼécoute du mouvement du théâtre et des interactions que cela génère, la compagnie cherche à initier des laboratoires de recherche et faire naître des collaborations.

Chercher – « être à lʼécoute du vivant comme un cristal qui nʼarrive pas à se cristalliser » – nous engage à considérer le lieu comme lʼinstant théâtral en perpétuel mouvement, où lʼartiste oeuvre selon sa propre singularité.
Cʼest en sʼefforçant de développer cette démarche que la compagnie tente depuis 8 ans dix ans dʼaffirmer son identité artistique et de la mettre en oeuvre.